Vive l’indépendance de classe des ouvriers
Accueil
Les communiqués
Flash Info Mensuel
Contre - Courant
Le Programme
Alternative capitaliste et alternative ouvrière
Bref historique de l'Organisation des Fedaian (Minorité)
Vingt-cinq ans de lutte pour le socialisme
A propos du logo de l'Organisation des Fedaian (Minorité)
Pourquoi notre Organisation a changé de nom ?
Bref historique du mouvement ouvrier d'Iran
Leçons et expériences de la Révolution de 1979
Une nouvelle Internationale...
Contact
Autres sites
Leçons et expériences de la Révolution de 1979


Formation des luttes et premiers syndicats ouvriers
Les premiers embryons du mouvement indépendant de la classe ouvrière d'Iran se formèrent au début du vingtième siècle. Les ouvriers des imprimeries fondèrent le premier syndicat en 1905. A cette époque-là, les journées de travail étaient très longues et les salaires très bas. Le salaire de 14 heures de travail par jour satisfaisait à peine les besoins journaliers des ouvriers. Les femmes ouvrières recevaient 2/3 du salaire des hommes et les enfants la moitié de celui des femmes à travail égal. Les ouvriers demandaient l'augmentation des salaires et la baisse du temps du travail au cours de leurs premières luttes. Les ouvriers imprimeurs organisèrent leur première grève la même année et obtinrent 10 heures de travail par jour au lieu de 14. En cette même année, les ouvriers des industries de la pêche participèrent à une grève pour l'augmentation des salaires. Un an plus tard les ouvriers des wagons de Téhéran appelèrent à une grève contre le licenciement des ouvriers et pour l'augmentation des salaires. Leur grève fut victorieuse.

Développement du mouvement syndical
Les activités syndicales se réduisirent après l'échec de la Révolution Constitutionnelle d'Iran (1905-1911). Mais la Grande Révolution d'Octobre 1917 en Russie eut beaucoup d'influence en Iran. En 1928 les ouvriers imprimeurs se remirent en grève et obtinrent toutes leurs revendications : 8 heures de travail par jour, l'augmentation des salaires et le droit à la convention collective. A ce moment-là une d izaine de syndicats de diverses branches d'activités furent créés...

Une nouvelle Internationale peut-elle être fondée aujourd'hui ?

La Révolution populaire de 1978 qui a Notre Organisation est une organisation communiste et par conséquent elle est internationaliste. Notre attachement à l'internationalisme prolétarien est inséparable de nos convictions. Aucune organisation ne peut prétendre être communiste et défendre les objectifs et intérêts du prolétariat sans prendre en considération l'internationalisme prolétarien, l'union et la solidarité du prolétariat, cette classe mondiale qui a des intérêts et objectifs communs et internationaux. Nous avons la même définition de l'internationalisme que tous les autres communistes du monde entier c'est-à-dire celle de Marx, d'Engels et de Lénine. Selon cette définition, la nécessité de l'union et de la solidarité internationales des ouvriers contre le capital est le résultat des réalités mêmes du système capitaliste, de la logique de la lutte de classe prolétarienne et des objectifs et intérêts communs des ouvriers. Cette nécessité fut bien expliquée dans le premier programme mondial prolétarien, le Manifeste du parti communiste par Marx et Engels...